4.Bâtiment principal1er étage /

Lorsque vous regardez la façade du bâtiment principal, vous pouvez distinguer un visage attrayant, un nouvel avant-toit et d’anciens caractères japonais kanjis qui épellent le nom du magasin. Et vous savez qu’à l’intérieur, vous y trouverez des particularités atypiques. Entrez et regardez autour de vous ! 

 

En entrant, la première chose que vous devriez remarquer est l’habileté des premiers bâtisseurs à intégrer une structure à une parcelle aussi restreinte. Il y a des angles assez curieux partout. L’intérieur rappelle un cours de géométrie ayant pris une tournure incontrôlable. Pour une structure qui n’a pas pu être aménagée rectangulairement, tout a pourtant été contrôlé à la perfection et semble être à sa juste place. Mis au défi par un terrain de forme irrégulière, les bâtisseurs ont joué de cette particularité en concevant une architecture toute aussi irrégulière pour le plaisir des yeux mais aussi pour résister aux tsunamis. 

 

Une ancienne horloge sur le mur du fond attire le regard – et l’oreille ; elle continue de produire son tic-tac. Elle aussi a survécu, comptant les minutes et les heures depuis les années 1900. Lorsque le grand incendie de l’ère Taishō faisait rage, ce fut le premier objet à être sauvé du bâtiment, et lors du second grand incendie de l’ère Shōwa en 1929, seuls l’horloge et un petit autel familial purent être sauvés. Un jeune garçon de 9 ans avait alors transporté l’horloge sur son dos pour la laisser en lieu sûr dans la maison d’un proche. Enfin, le 11 mars 2011, le tsunami meurtrier inonda cette pièce jusqu’au plafond. Lorsque l’eau se retira, on retrouva l’horloge au sol, recouverte de terre, mais prête à reprendre son tic-tac habituel. Elle compte les heures sans relâche depuis. 

 

Audio guide